Wednesday, October 5, 2022

The conflict with the “severe” repercussions on the economy of the euro zone, according to Christine Lagarde

The war in Ukraine had “severe” repercussions on the economy of the euro zone, declared Jeudi Christine Lagarde, saying that the flame of energy, the chains of appropriation were disturbed and the loss of confidence assombrissent the prospects. “The war in Ukraine severely affects the economy of the euro zone and considerably increases uncertainty”, declared the president of the European Central Bank, at a virtual press conference. «The impact of the war on the economy depends on the evolution of the conflict, on the effect of current sanctions and on additional measures,» she added.

These uncertainties explain the prudence of the guards of the euro zone who, unlike the other major central banks, do not have love for hausses of leurs taux directeurs, nor do I define the calendrier précis de relèvement pour tenter de juguler l’envolée des prix. “The persistence of high energy coûts, combined with the trusted person, pourrait faire baisser la demande et curb comsommation”, also plummeted the croissance of the euro zone, according to Christine Lagarde.

Uncertainty on prospects

La Française dressed up a tableau peu encourageant de la conjoncture : « la guerre pese déjà sur la confiance des entreprises et des consommateurs, notamment par l’incertitude qu’elle entraîne. Les prix de l’énergie et des produits de base sont en forte hausse. Les ménages are confronted with a coût de la vie plus elevé » tandis que « les entreprises sont confrontées à des coûts de production plus eleves et que la guerre a créé de nouveaux goulets d’étranglement » dans les chaînes logistiques. To the issue of the Conseil des gouverneurs, the institution is content to reiterate a signal of march in favor of the stabilité des prix, announcing that they achats nets d’actifs, effectués dans le cadre de l’APP, prendront fin au « troisième quarter ». The premiere hausse des taux will intervene « quelque temps après » la fin de ces rachats, soit « entre une semaine et plusieurs mois » après, indicated Christine Lagarde. The BCE maintenu jeudi ses taux à leur level historiquement bas.

Latest news
Related news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here