Friday, October 7, 2022

Stellantis ferme son unique usine russe et relocalise ses camionnettes Opel, Peugeot, Citroën in Europe

Après avoir banni le 11 mars toute importation ou exportation avec la Russie, le groupe Stellantis avait ensuite annoncé le 31 mars que le groupe automobile allait bientôt devoir fermer son unique site de production russe, à la suite de problèmes dans la chaîne d’approvisionnement.

Today, Tuesday, April 19, this is the 4th world issue of the Stellantis automobile announcing that it fully met the arrival of PSMA Rus de Kaluga (200 km south-west of Moscow), Laquelle était censée alimenter – from February… – le marché european en véhicules utilitaires pour les marques Peugeot, Citroën et Opel.

Ce faisant, d’une part, Stellantis understood to conform more completely to the international sanctions prizes à l’encounter de la Russie after the invasion of the Ukraine after 24 février.

“Suite au renforcement jour après jour des sanctions croisées et aux difficultés logistiques rencontrées quotidiennement, Stellantis decided to suspend the industrial activity in Kaluga in order to guarantee the total respect of the ensemble des sanctions croisées et protect their employees”, affirms the groupe dans a communique.

D’autre part, this final decision is also a blocking situation of the production chains for unsurmountable logistics problems – the usine tournait au ralenti et uniquement pour le marché local, mais le manque de pèces détachées afini par rendre totally impossible l ‘assemblage des fourgonnettes.

Stellantis ne détient que 1% du marché russe (against 29% pour Renault)

Stellantis a donc ainsi mi complètement fin à toute activité en Russie. The number quatre mondial automobile assures that the part du marché russe n’aura pas beaucoup d’incidence économique sur son résultat.

Unlike Renault, which dominates the Russian market, with a profit of 29% thanks to Lada, Stellantis, which sells the brands Peugeot, Citroën, Opel, Jeep and Fiat in Russia, but differs from 1% of the country’s automobile market. . In 2021, the group will sell 100,000 vehicles in the southern territory, a total of 6.5 million in the world.

The production relocated to Europe

Stellantis, who comptait sur l’usine russe pour contribute to feed the European march in trucks Peugeot Expert, Citroën Jumpy and Opel Vivaro, send transfers of production volumes to Hordain, in France, and to Luton, in Angleterre.

Quant aux 2,700 salariés russes de PSMA Rus, ils ont été placés en chômage technique ou en congés jusqu’à début juin, I explained to the group.

Avant Stellantis, the plupart des constructors avaient dejà suspendu leur production industrielle en Russie, like Renault, on March 22.

The first constructor to re-activate the sanctions decided by the European Union, in a measure of retaliation against the invasion of Ukraine by Russia, supported by the German BMW who, on the first March, stopped the production in Russia and also suspended them. exports vers le pays. Dans la fifteen suivante, la plupart des autres constructors avaient pris de semblables mesures: Ford, Nissan, Hyundai, Mazda, GM…

Coentreprise avec Mitsubishi

Note, this plant PSMA Rus de Kalouga, built in 2010, is a joint venture between Stellantis, which owns 70% of the parts, and Mitsubishi, which owns the remaining 30%.

Carlos Tavares, lords of the press conference of March 31, n’avait alors pas précisé si le groupe issu of the merger between PSA and FCA envisageait une depreciation of the value of l’usine de Kaluga ou craignait une éventuelle saisie para les russes autorités en cas d’arrêt de l’activité.

(with AFP and Reuters)