Saturday, September 24, 2022

Le taux d’intérêt de la dette française au plus haut depuis neuf ans

A tradeur at the Bourse in Frankfurt (Allemagne), on February 24.

La journée du mardi septembre 20 a une nouvelle fois été turbulente sur les marchés financiers, accentuant la nervosité que règne depuis six semaines. Le tax des obligações françaises à dix ans atteint 2.5%, une première depuis septembre 2013. Debut août, il n’était que de 1.3%, et au début de 2022, de 0.1%; A rappel du bouleversement économique que est en train de se produire.

The movement is worldwide. The taux obligataire américain à dix ans is desormais à 3.5%, au plus haut depuis 2010. In Italy, il depasse 4.1%, quatre fois plus qu’il already an. Même en Germany, le pays européen played le plus sûr, on frôle 2%, a record since its debut in 2014.

Lire also: Article reserved for our subscriptions The European Central Bank is going to announce a new hausse des taux que aura des répercussions très concrètes

Cette tension sur les taux d’intérêt is logically reverberated sur les Bourses, qui sont toutes à la baisse. The S&P 500 aux Etats-Unis also lost the CAC 40 in France ont 9% after May. After the debut of 2022, it fell by 15% for the other indices.

These turbulences are the consequences of the flambée d’inflation known to Europe and the States-Unis, with a house of prix sur un an d’environ 9% dans ces deux régions du monde. Pour tenter d’y mettre fin, les central banks relèvent leurs taux d’intérêt à un rythme inconnu depuis quatre décennies, au risk of provoquer une récession. Jerome Powell, the president of the Réserve fédérale américaine (Fed), l’a ouvertement reconnu en août, affirming that they are his action allait “fair bad” aux ménages et aux entreprises.

nervousness of the marches

Dans ce contexte, cette semaine du 19 septembre s’annonce cruciale, avec les réunions de très nombreuses monétaires institutions. Mardi, celle de Suède a ouvert le bal, surprenant les observateurs avec une hausse de son taux d’intérêt de 1 point d’un coup, à 1.75%. « L’inflation est trop haute, s’alarme-t-elle dès la première ligne de son communiqué (…) The monetary policy doit être durcie. »

Cependant, the nervousness of the marchés emanates from the Fed, who met mercredily and the interventions do not have repercussions throughout the world. Après avoir été longtemps accusée de n’avoir pas réagi face à la hausse des prix, elle a change de discours ces six derniers mois. The monetary institution left behind is interest rate of 2.25 points, while a fourchette currently comprises between 2.25% and 2.5%. Mercredi, she probably devait l’augmenter encore de 0.75 point. Voire d’un point, I estimate Charlie McElligott, you strategized with Nomura, I thought that you left them sous-estiment cette possibilité. Il faudrait goes back to 1980 to retrouver un tel rythme de hausse du loyer de l’argent.

Il vous subtract 46.66% from cet article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

Latest news
Related news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here