Saturday, September 24, 2022

Face à l’inflation, the European Central Bank decides on a historical house of son taux d’intérêt

The President of the European Central Bank Christine Lagarde speaks to the press on the monetary policy of the institution, in Frankfurt, Germany, on September 8, 2022.

Sauve qui peut à la Banque centrale européenne (ECB) ! The increased monetary institution, on September 8, is deposit tax of 0.75 point d’un coup, at 0.75%. Au cours de son histoire, l’institution de Frankfurt n’avait réalisé une telle hausse que lors de sa toute première réunion, in 1999. A l’époque, il s’agissait essentiellement d’une décision technique, pour mettre en place la monnaie unique. Cette fois-ci, il ya le feu. Inflation in the euro zone rose to 9.1% in August (in glissement annuel), although the objective of the ECB is to conserve autour of 2% over the long term.

Lire also: Article reserved for our subscriptions La faiblesse de l’euro, symbole d’une économie en plein slowness

« L’inflation est beaucoup trop élevée et va probably will remain for a period of étendue », souligne Christine Lagarde, the president of the central bank. Pendant l’heure qu’a las confénce de presse, la gardienne de l’euro a dit et répété sa « determination » reduce inflation to 2%. She announces that the House of Jeudi is not a debut. « Lords of our prochaines réunions [qui se déroulent toutes les six semaines], nous prévoyons d’augmenter encore les taux d’intérêt. »

systematically

Christina Lagarde pointed out that the gains were not forced to reach 0.75 points in the future, and that the situation will be systematically evaluated, but the trend is clear: at the end of the year, the rate of deposit of The ECB, which was negative between June 2014 and July 2014, will be sans doute proche of 2%. Il faut remonter à 2008 pour retrouver un tel level.

Lire also: Article reserved for our subscriptions Inflation: the central bankers in accusation

Il s’agit de la fin d’une époque, comme l’a rappelé Christine Lagard. « Mes prédécesseurs avaient passé leur temps à lutter contra la deflation. C’est pour cela qu’on avait mis des taux d’intérêt négatifs. Cela fait des années qu’on n’a pas lutté contre l’inflation. » The president of the BCE recognized in creux that he gave her the act and the credibility of the institution she directs. « In the end, [celle-ci] It will be jugée sur nore capacité à ramener ou pas l’inflation à son objectif de 2%. »

After one year, the council of gouverneurs of the BCE semble sans cesse overflowed by the reality of the hausse des prix. In December 2021, Christine Lagarde annonçait encore qu’une hausse des taux cette année était “unlikely”. In juin, même chose: the announcements of the BCE are expired in a few weeks. The monetary institution alors pris the decision unusual d’annoncer, a mois à l’advance, une hausse de son taux de 0.25 pour juillet. Finally a mois plus tard c’était 0.5 point.

Il vous subtract 51.22% from cet article à lire. The suite is reserved aux abonnés.

Latest news
Related news

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here