Thursday, October 6, 2022

Elon Musk met 43 milliards of dollars on the table pour racheter Twitter et le sortir de la Bourse

Hier, certain Twitter actionnaires declared the war on Elon Musk in le traînant devant la justice. Mais l’homme le plus riche du monde refuse le conflict. A la place, il dégaine son arme la plus puissante: l’argent. Son but of him: to conquer Twitter une bonne fois pour toutes. His proposal: Acheter l’intégralité des parts du réseau social pour 54.20 dollars per action, soit 43.4 million dollars (39.77 million euros) in total. A higher offer of 6.7 billion dollars to the current capitalization of Twitter. “C’est ma meilleure offer et mon offer finale“Clame-t-il dans the official document that I sent on April 14 to the Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme boursier américain.

Elon Musk attacked in justice by Twitter actionnaires: the war is declared

Elon Musk tombe the mask

For the same occasion, Elon Musk souhaite removed Twitter from the Bourse. In case of refusal of the current direction, the tout-puissant boss of Tesla and Space X predicts that “réexaminera sa position d’actionnaire“.

In the electronic exchanges of the avant Bourse, the share decollait of 12.24%, at 51.5 dollars. After Monday April 4, date to the quelle Elon Musk to révélé avoir acheté 9.2% des parts du réseau social, la valeur de l’action pris 17%, passing from 39.31 dollars to 45.85 dollars mercredi 13 avril the clôture.

What about the leadership and action figures of Twitter, what Elon Musk expects with vaincre for the plus-value that he proposes? Dans un communiqué, Twitter indicated avoir reçu “the offer non sollicitée et non contraignante” d’Elon Musk, et a déclaré qu’il allait “l’examiner with attention“, pour”determine the line of conduct that it deems to serve my interest in the business and all actions of Twitter

Once offered, Elon Musk finally refuses to join the activist action group and prefers to directly claim him in claiming absolute control of Twitter.

After the années, the milliardaire criticized the politique of moderation du réseau social, dont il est par ailleurs l’un des utilisateurs les plus suivis au monde, avec 81 million “followers”, et al aussi l’un des plus actifs. Racheter Twitter lui permettrait ainsi de modeler à sa guise cette platformeforme mondialement réputée, que resend 212 million d’utilisateurs monétisables par jour, et qui nuit, selon lui, à la liberté d’expression, ce que es également un mantra des partisans de Donald Trump aux States-Unis.

Say jours surrealistes

La guerre éclair d’Elon Musk on Twitter has already started today. Monday April 4, Elon Musk announced the general surprise after acquiring 9.2% of the capital of the social fund, for the sum of 2.9 million dollars, becoming his first shareholder. Dans are mailing him to the SEC, he says that he has no intention of becoming an activist action figure. More impossible d’ignorer que depuis janvier, ce qui correspond à l’achat de ses ses premières actions Twitter, l’entrepreneur fantasque multipliait les critics à l’encontre du réseau social, l’accusant de museler la liberté d’expression et critiquant ouvertement It is managed by Parag Agrawal, the CEO after November dernier and the mise à l’écart de son fondateur et PDG emblématique, Jack Dorsey.

The Tribune s’interrogeait alors : “Elon Musk prefers to invest in a recognized social reseau, in the face of croissance problems and is he also an “influencer” in the direction of an enterprise and an established platform, but what do you think is une from zero? “

Elon Musk has not attended three long periods to confirm his volunteer intervention. Dès le soir-même, il lançait sa première offensive: un probe pour savoir si les utilisateurs souhaitent pouvoir modifier leurs tweets a posteriori. Anodyne? Pass vraiment. Car s’il s’agit d’une demande ancienne et populaire parmi les utilisateurs de Twitter que souhaitent pouvoir correger leurs erreurs quand ils écrivent à la va-vite. The ancient direction of Jack Dorsey and it was favorably opposed in raison des potentielles derives liées au harcèlement en ligne ou à la disinformation. Le fondateur avait ainsi declared in 2020 that le bouton “editor” not true “probably never” le jour

The piège du conseil d’administration

Mardi 5 avril, soit le lendemain de l’annonce de la montee au capital d’Elon Musk, Twitter proposed carrément à son nouveau premier actionnaire – par ailleurs accused of possible manipulations de cours par le gendarme des marchés financiers pour des propos tenus sur le réseau social – une place au conseil d’administration de l’entreprise.

The CEO, Parag Agrawal, in faisait l’annonce dans a tweet: “Je suis ravi de partager que nous nommons Elon Musk au sein du conseil d’administration! Through the conversations over the last few weeks, it has become clear that it contributes a great value to our Conseil d’administration”, explain-il. Elon Musk lui répondait alors, toujours en public: “J’ai hâte de travailler avec Parag & le conseil d’administration de Twitter pour amener des améliorations majeures à Twitter dans les prochains mois!”

More about the victory of Elon Musk and the submission of Parag Agrawal, or the value of an empoisoned chain seeking to contain the aggression of the new premier action? By accepting a post at the administration council jusqu’in 2024, Elon Musk will also take over 14.9% of the company’s capital. The aurait certes pu tempter d’influer sur la stratégie de l’entreprise via the conseil d’administration-et sa force de frappe of him, thanks to his 80 million followers, est réelle-mais il aurait encore failed that the majority of celui-ci validate ses demands of him.

A week-end of messages provocateurs

Pendant quelques jours, Elon Musk semblé choisir l’option de faire pression sur le conseil d’administration en “trollant” massively le réseau social. Jeudi, he published a “meme” representing a famous photo or on him who had a joint with a halo of smoke, with the legend: “heand prochain conseil d’administration of Twitter will dechirer“Il acceptait également de rencontrer les employees de Twitter pour une seance de questions/réponses, comme s’il était le nouveau directorant de la société.

Samedi, il allait encore plus loin dans la pression. “Is it that Twitter is on the train de mourir?“demand-il, illustrating are propos par le fait que la plupart des “super comptes” du réseau social – ceux que comptent le plus d’abonnés comme Barack Obama, Justin Bieber, Taylor Swift, Rihanna, Lady Gaga…- postent rarement des contents.

Encore plus “troll”, Elon Musk published several other tweets during the week-end, who had to rest au travers de la gorge de Parag Agrawal. The first était un probe, avec comme options”oui” ou “bien sûr” à la question “faut-il supprimer le ‘w’ of Twitter ?“. Dans le second, il suggérait de “turn Twitter’s siège to San Francisco into a sans-abris refuge“, car”personne s’y déplace de toutes façons” [sic].

war on

And finally, Elon Musk a – encore – changé d’avis. Lundi 11 avril, il refusait son siège au conseil d’administration. Et pas de la plus égante des manières: after a message from CEO Parag Agrawal, l’homme le plus riche du monde d’après Forbes a tout bonnement posé un lapin aux direcants, alors qu’il avait laissé i will understand publicly qu’il siégerait.

The nomination of Elon to the council of administration will come into effect on April 9, but Elon nous announced the same day that he was rejoined pas“, to écrit Agrawal, avant d’ajouter: Elon is notre plus gros actionnaire et nous resterons ouverts à ses idées“. One heure after the message from the CEO, the main concern is to be happy to reply in public with the emoji “laugh pouffe“… sans autre commentaire.

Mardi 12 avril, certains actionnaires osaient lui déclarer la guerre, en portant plainte auprès régulateur des marchés financiers. Leur grief : ils accusaient Elon Musk d’avoir declared le franchissement du seuil de 5% à la SEC avec 10 jours de retard, entailing a financial prejudice for the actionnaires who ont sold leurs parts pendant cette période, et permettant à Musk de grimper encore au capital en profitant de la faiblesse de la valeur de l’action. Nul doute que cette proposition de racheter Twitter devrait permettre à ces actionnaires, s’ils saisissent la perche, de retomber sur leurs pattes.